About Us Banner

 

Droits, politique de remboursement & de transfert

Les frais de scolarité seront revus avant le début du semestre de septembre chaque année. Les frais sont payables en totalité au moment de l'inscription et avant de participer au cours, en espèces, par virement ou par chèque, payable à Maaron Training. Veuillez noter que les droits facturés ne comprennent pas les frais d'examen, les frais de certification ou d’inscription avec les certificateurs. Les étudiants sont prévenus de tels frais lorsque les sommes sont perçues par les certificateurs. Les étudiants devraient payer les frais dudit certificateur avant de prendre part à tout examen ou évaluation de leurs travaux au cours. Lorsque les frais de scolarité comprennent des documents d'étude, l'étudiant sera informé au cours de l'inscription, au cas contraire les frais ne comprennent pas ce matériel. Sauf indication contraire, les frais sont facturés par session ou période académique qui peut être inférieure à l'année civile.

Les Termes des droits

  • Tous les droits doivent être payés en totalité via le chèque, en espèces ou par virement bancaire international, avant le début des cours. Si vous payez par virement bancaire international, veuillez contacter l'agent des finances qui fournira les détails du transfert à l’établissement.

  • Tous les étudiants étrangers doivent payer au minimum 75 % des frais de scolarité avant que l’admission lui soit accordée

  • Les étudiants désirant payer le reste de 25 % des frais de scolarité par tranches bénéficieront d’un plan de versement avant ou pendant l'inscription. L'étudiant bénéficiant d’un plan de versement doit effectuer son premier paiement le jour de l’inscription. Le paiement par tranches encourt une charge administrative de 50 000 CFA qui seront ajoutés aux frais de scolarité.

  • Tous les étudiants conviennent de s'inscrire auprès  de l'organe attributaire des diplômes compétent ou l'organe d'examen. Les frais d'inscription ou d'examen devraient être payés directement à l'organe attributaire des diplômes par l'étudiant. On trouvera des détails de cette inscription sur le site Web de l'organe compétent.

  • Les étudiants qui ont des arriérés seront informés par un agent de l’établissement, et si un étudiant demeure insolvable, il sera convoqué chez l'agent des finances qui peut exiger de lui le règlement du solde en totalité et annuler le plan de versements. Au cas contraire, l'étudiant se verra suspendu.

  • Les étudiants suspendus recevront une lettre à leur adresse réclamant le paiement intégral, y compris une charge administrative de 100 000 CFA dans les 10 jours ouvrables à compter de la date d’émission de la lettre. Lorsque le paiement intégral est effectué et soldé dans les 10 jours ouvrables, la suspension sera levée. Dans le cas où l’étudiant ignore ou persiste dans le non paiement, il sera mis fin à sa scolarité…

  • Aucun changement dans les programmes académiques ne peut être fait après 4 semaines à compter du début du cours choisi. Aucun changement/report concernant le cours ne peut être autorisé après que les étudiants étrangers ont obtenus un visa. Toute variation dans leur statut d'étudiant est notifiée aux autorités de l'immigration au Cameroun ainsi qu’à l’autorité de délivrance de visa.

  • .L’établissement se réserve le droit de retirer un cours annoncé, dont le nombre d'étudiants inscrits est insuffisant et de l’annuler. Lorsqu'un cours a été annulé avant que l'enseignement ait commencé, l'étudiant aura droit à un remboursement intégral ou à un transfert des frais payés vers un autre cours.

  • Lorsqu'un étudiant ne parvient pas à valider son cours, module ou niveau dans le délai spécifié sur le formulaire d'inscription ou autre délai convenu (par exemple en omettant de présenter ses travaux à temps ou l'omission de passer les examens comme prévu), il/elle sera considéré comme un étudiant redoublant et devra donc s’inscrire de nouveau pour le module/cours/niveau et payer les frais en totalité. Dans des circonstances exceptionnelles et à la discrétion de l’établissement, un étudiant peut être appelé à payer la moitié des droits.

Modalités de remboursement

  • Sauf dans les cas d'annulation d'un cours par l’établissement ou les postulants étrangers n’ayant pas obtenu un visa d'étudiant, aucun étudiant n'a le droit de prétendre à un remboursement partiel ou total des droits. L’établissement, cependant, à sa discrétion peut autoriser un remboursement total ou partiel des droits. Les demandes de remboursement ou de transfert doivent être faites par écrit sur les formulaires appropriés et doivent être signées par l'étudiant.

  • Les droits ne sont pas remboursables après le début du cours ; l'étudiant qui cesse d’être présent ou qui quitte le cours avant sa validation est suspendu par l’établissement en raison de l'absence, d’une mauvaise conduite ou d'autres raisons pertinentes.

  • . Les étudiants qui se sont vus  refuser les visas à cause de la falsification des documents, n'ayant pas fourni la documentation requise, ou  ayant fourni des informations erronées ou fausses aux autorités de l’établissement ou de l'immigration n'auront pas droit à un remboursement.

  • Les demandes doivent être faites sur le formulaire de demande de remboursement de l’établissement. Aucun remboursement ne sera accordé à moins que l’établissement ait reçu toutes les copies originales du refus de visa de l'autorité de l'immigration compétente. L’établissement peut demander qu'une preuve satisfaisante soit fournie et peut spécifier la preuve qui est requise ou acceptable.

  • Les étudiants qui font recours à une révision administrative du refus d'un visa étudiant ne peuvent pas prétendre à un remboursement jusqu'à ce que l’issue de l'appel soit connue. En cas de refus après le début du semestre, une redevance est déduite et le reste sera remboursé. À la discrétion de l’établissement, un remboursement intégral est effectué.

  • Aucun remboursement n'est autorisé ou ne doit être fait si un étudiant entre au Cameroun  avec un visa d'étudiant obtenu sur la base de la CAS.

  • Aucun remboursement n'est autorisé ou recommandé si un étudiant refuse de postuler pour un visa après qu'un CAS lui soit délivré.

  • Aucun remboursement n'est autorisé ou ne doit être fait lorsqu'un étudiant décide de quitter l’établissement pour une raison quelconque après qu’une prolongation de son visa d'étudiant (Etudiant international Local) ait été obtenue par le biais de l’établissement.

  • Les étudiants qui se sont vus  refuser les visas à cause de la falsification des documents, n'ayant pas fourni la documentation requise, ou  ayant fourni des informations erronées ou fausses aux autorités de l’établissement ou de l'immigration n'auront pas droit à un remboursement.

 

En ligne

Nous avons 5 invités en ligne